CONCLUSION

          CONCLUSION

 

            Pour conclure, nous pouvons dire tout d'abord que l'activité physique procure de très nombreux bienfaits. En effet, selon les arguments développés dans ce TPE; le sport améliore le développement musculaire, renforce le fonctionnement du système respiratoire, et permet de décompresser, de ressentir du bien-être. Cependant, nous avons constaté que derrière cette face positive se cachaient bien d'autres effets indésirables. Ainsi, le sport, lorsqu'il est poussé à un trop haut niveau notamment, entraîne des lésions et des douleurs aux muscles. Il provoque également des répercussions sur l'ADN, et enfin des dérèglements psychologiques. De manière à limiter ces effets secondaires, nous avons trouvé diverses méthodes comme le séjour en altitude, l'entraînement ou encore une alimentation spécifique... Cependant, afin de remplacer ces techniques, et obnubilés par la recherche de la victoire, les sportifs de haut niveau ont parfois recours au dopage. Ces consommations, illégales, sont en hausse! Malheureusement, ces pratiques engendrent de biens plus graves effets, parfois même la mort... Ainsi, l'activité sportive peut devenir nocive si l'on recherche trop la performance.


          De nos jours, grâce aux avancées de la Science, il est possible de découvrir d'autres  méthodes permettant d'atteindre de meilleures capacités: les manipulations in vitro et thérapies génétiques. En effet, des essais sont en cours dans un but de modification de génome: il s'agit du sportif génétiquement modifié. Ainsi, le gène codant pour une substance comme l'EPO, est retiré de la cellule du sportif. Puis, on le réintroduit dans une bactérie ne contenant plus ses agents pathogènes. La substance ainsi reproduite, est réinsérée au sein de la circulation sanguine pour l'EPO, au coeur des muscles pour les hormones... C'est ainsi que cette dernière substance, identique à la celle illégale, devient naturelle.

De plus, il est désormais possible d'amplifier des gènes responsables de la réparation des blessures, en les modifiant génétiquement. Leur fonction est ainsi amplifiée, et peut renforcer tendons, cartil ages, fibres musculaires...

Enfin, certaines techniques récentes, toujours en essai, consistent à retirer les fibres nerveuses, tendons ou cartilages et à les réparer à l'extèrieur de l'organisme avant de les réinsérer..

        

 

           Cependant, ces modifications des phénotypes (ensemble des caractères d'un individu), posent un réel problème d'éthique...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

TPE 2010-2011 : DIANE LE BIGOT, CELINE DUPREZ, ANNE-CHARLOTTE DUCRET

DANS QUELLES MESURES LE SPORT INTENSIF PEUT-IL DEVENIR NOCIF POUR LA SANTE?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site